Notre rapport au sensible en nous; une réflexion dynamisante!

Posted in: Articles Santé- Mai 25, 2015 Pas de commentaires

Avez-vous remarquer comment vous mettez beaucoup d’énergie et de tensions musculaires à s’engager dans vos activités quotidiennes ? Toutes nos douleurs physique et émotionnelles les disent de bien des façons. Au delà des problèmes mécaniques, ces tensions expriment en quelque sorte nos valeurs, notre système de croyance qui nous guide, sans que nous en soyons vraiment conscient . Du genre; Il faut que je mange tant de légumes et fruits /jour pour maintenir ma santé, sinon je vais tomber malade . Alors on se met à surveiller tout ce qu’on mange, à contrôler les moment de dérapage et ainsi évaluer si nous répondons à nos propres critères .
Ou encore ; » Je dois performer au travail de telle manière ,sinon je ne me sentirai pas accepté ou aimé.  » Alors on se met à s’accommoder dans notre manière d’être avec les autres pour rentrer dans la norme . On le fait en modifiant quelque chose de nous ,ou bien en adoptant le mécanisme de fuite des contacts. Ces exemples d’ attitudes reflètent un système de croyance qui a pour effet de nous figer dans une façon d’agir, et ne tient pas compte du défi que la vie nous propose. Et si nous n’en sommes pas conscient de ce système, nous serons manipulé, joué par lui pour ainsi dire. Les sentiments de confusion, de malaise, d’anxiété, de peur diffuses vont se pointer avec acuité . Nous devenons déphasé avec l’énergie du moment présent ; cela créer toutes sortes de tensions et de malaises qui se répercutent dans son corps; fatigue,respirations contractées, douleurs diverses….
Plus nous intervenons sur le flot de la vie en y imposant notre vision des choses, autrement dit, comment la vie devrait se passer, plus il y a le risque de perdre son centre. Nous quittons notre pouvoir pour le laisser au gré des évènements, des autres. Disons -le, la faculté de rester présent requiert parfois trop d’effort , alors nous fuyons dans toutes sortes d’activités qui n’ont pas vraiment de sens, et finissent par nous épuiser.
Je vous propose une piste de réflexion qui stimulera votre compréhension; dès que vous vous surprenez à vous dire; » je dois faire /avoir telle ou telle chose afin de pouvoir obtenir( sécurité, paix, reconnaissance…. ou sinon je vais en subir les conséquences.  » Vous êtes alors accroché à un système qui ne reflète pas la réalité du moment présent. Il y a dans le défi de se regarder aller, une attitude d’entrer en amitié avec soi en accueillant les faits, et les effets dans son corps. Par la suite, prenez le temps de questionner ; d’où vient cette réflexion? A -t- elle une réalité tangible?
Revoir ces vieilles habitudes qui nous font souffrir porte une promesse; celle de suivre sa propre voie et de récupérer son pouvoir en pleine conscience. Retrouver son centre émerge lorsque nous arrêtons de se regarder dans le regard des autres, pour nourrir un espace de vaste tranquilité. Espace qui ré- énergise le corps et l’esprit.
Christine Houle

No Responses to “Notre rapport au sensible en nous; une réflexion dynamisante!”

Leave a Reply